Expertise économique et financière
Expertise technique
Expertise environnementale
Offre sectorielle
Activité
Historique
Mentions légales
Nos atouts
Recrutement
Contact
Communiqués
Etudes de cas
Tout savoir sur l'expertise d'actifs immobiliers
Fiches conseil sur l'immobilier d'entreprise
Contactez-nous
Indiquez nous votre problématique
Demandez un devis
Demandez à être rappelé
Partenaires techniques
Partenaires web
Plan du Site  
Accueil » Expertise » Fiches conseil sur l'immobilier d'entreprise


Immobilier commercial : réussir son investissement

Jeudi 3 juin 2010

Acquérir un local commercial en vue de le louer est un bon moyen de se constituer une rente. Le marché de l'immobilier commercial, présente l'avantage de procurer une bonne rentabilité. A condition de choisir méthodiquement son emplacement et de savoir esquiver les pièges des baux commerciaux.

 

Immobilier commercial : des rendements plus hauts que dans l'immobilier d'habitation

Un investissement dans un local commercial peut-être deux fois plus rentable qu'un investissement dans un appartement, à prix d'acquisition égal. Une boutique en pied d'immeuble peut, par exemple, coûter moins de 100000 euros et rapporter de 7 à 9 % par an avant impôt. Le rendement d'un appartement de 100000 euros plafonnera, en général, à 4% ou 5%. Quant au rendement d’un entrepôt ou un local d’activité, en périphérie d’agglomération, il peut dépasser souvent les 10%.

 

Immobilier commercial : choisir l'emplacement

L'emplacement influence le taux de rentabilité qu'un investisseur peut espérer de son acquisition. Le risque locatif et la qualité de la « signature » du locataire font partie des critères importants. L'emplacement de l'actif immobilier aussi. Nos experts évaluateurs peuvent vous aider à analyser l'attractivité commercial du secteur géographique et le risque locatif (proportionnel au taux de rentabilité à court terme).

 

Immobilier commercial : négocier le bail commercial

Le bail commercial présente de nombreux avantages, parmi lesquels la possibilité de sortir d’un cadre légal contraignant (qui encadre le « secteur protégé » de l’habitation, par exemple), pour accéder à la liberté contractuelle ; Ce qui permet, par exemple, de faire supporter au locataire la taxe foncière ou encore toutes les charges (art. 605 et 606 du code civil). Mais les conditions d’un bail sont complexes et nombreuses (durée du bail, montant du loyer, causes particulières, droit au bail...). Demander à un spécialiste d'analyser les clauses du contrat avant de signer le bail permet alors d'éviter les mauvaises surprises.

Retour

"L'analyse a été complète, claire et précise, bref elle correspondait parfaitement à nos attentes"

Paris

14, avenue d'Eylau

75116 Paris

Tel : +33 (0)1 82 83 77 10

Lyon

12 rue Jean-Elysée Dupuy

69410 Champagne au Mont d'Or

+33 (0)4 72 17 11 11

Marseille

565 avenue du Prado

13008 Marseille

+33 (0)4 72 17 11 11

Lausanne

Route de Berne 34

1010 Lausanne

+41 (0)22 342 67 12

© LAMY Expertise 1982-2013 - Siret : 32390332800140 - Nous intervenons en France et en Europe : +33 (0)1 82 83 77 10