Immobilier commercial : réussir son investissement

Acquérir un local commercial en vue de le louer est un bon moyen de se constituer une rente. Le marché de l’immobilier commercial, présente l’avantage de procurer une bonne rentabilité. A condition de choisir méthodiquement son emplacement et de savoir esquiver les pièges des baux commerciaux.

Immobilier commercial : réussir son investissement

Acquérir un local commercial en vue de le louer est un bon moyen de se constituer une rente. Le marché de l’immobilier commercial, présente l’avantage de procurer une bonne rentabilité. A condition de choisir méthodiquement son emplacement et de savoir esquiver les pièges des baux commerciaux.

Immobilier commercial : des rendements plus hauts que dans l'immobilier d'habitation

Un investissement dans un local commercial peut-être deux fois plus rentable qu’un investissement dans un appartement, à prix d’acquisition égal. Une boutique en pied d’immeuble peut, par exemple, coûter moins de 100000 euros et rapporter de 7 à 9 % par an avant impôt. Le rendement d’un appartement de 100000 euros plafonnera, en général, à 4% ou 5%. Quant au rendement d’un entrepôt ou un local d’activité, en périphérie d’agglomération, il peut dépasser souvent les 10%.

Immobilier commercial : choisir l'emplacement

L’emplacement influence le taux de rentabilité qu’un investisseur peut espérer de son acquisition. Le risque locatif et la qualité de la « signature » du locataire font partie des critères importants. L’emplacement de l’actif immobilier aussi. Nos experts évaluateurs peuvent vous aider à analyser l’attractivité commercial du secteur géographique et le risque locatif (proportionnel au taux de rentabilité à court terme).

Immobilier commercial : négocier le bail commercial

Le bail commercial présente de nombreux avantages, parmi lesquels la possibilité de sortir d’un cadre légal contraignant (qui encadre le « secteur protégé » de l’habitation, par exemple), pour accéder à la liberté contractuelle ; Ce qui permet, par exemple, de faire supporter au locataire la taxe foncière ou encore toutes les charges (art. 605 et 606 du code civil). Mais les conditions d’un bail sont complexes et nombreuses (durée du bail, montant du loyer, causes particulières, droit au bail…). Demander à un spécialiste d’analyser les clauses du contrat avant de signer le bail permet alors d’éviter les mauvaises surprises.

Nos actualités